top of page

dim. 19 juin

|

Centre communautaire Drahi

Messies et *messianismes*

MAFTA vous propose une conférence avec Cyril Aslanov, professeur des Universités, linguiste, Membre de l’Académie de la Langue Hébraïque.

Les inscriptions sont closes
Voir autres événements
Messies et *messianismes*
Messies et *messianismes*

Heure et lieu

19 juin 2022, 18:45

Centre communautaire Drahi, 5 Kalischer St, Tel Aviv-Yafo, Israël

À propos de l'événement

Dès les premières strates du livre d’Isaïe qui remontent à l’époque où le royaume de Judah venait d’être détruit (après la prise de Jérusalem par Nabuchodonosor en 586 avant l’ère vulgaire) on voit poindre l’espérance qu’un descendant de David restaurera un jour le royaume aboli.

 Non seulement cette espérance a nourri l’imaginaire juif tout au long des siècles mais en plus elle a parfois généré des situations où certains pensaient que le Messie était vraiment arrivé et qu’il allait inaugurer une ère nouvelle capable de faire oublier les avanies d’un présent douloureux.

 Il n’est pas fortuit que les manifestations les plus frappantes de cette conception de la fin des temps soient survenues aux pires moments de l’histoire juive : les faux Messies Jésus le Nazaréen et Siméon Bar Kokhba (Bar Koziba « fils du mensonge » pour ceux qui voyaient en lui un imposteur) à l’époque où les Romains opprimaient les Juifs en Judée et en Galilée ; David Alroyi au XIIe siècle ; Abraham Abulafia au XIIIe siècle ; Salomon Molkho (Diogo Pires) au début du XVIe siècle, aux heures les plus sombres de l’Inquisition ibérique ; Sabbataï Tsvi au XVIIe siècle, après les sanglants pogromes déchaînés par l’ataman Bohdan Chmielnicky en 1648-1649.

Parfois l’espérance messianique ne s’est pas focalisée sur un individu précis mais sur une période perçue comme particulièrement propice à la venue du Messie.

 C’est le cas au début du VIIe siècle de l’ère vulgaire lorsque les Byzantins et les Perses sassanides se disputaient le contrôle de la Terre d’Israël, un peu avant que les Arabes ne s’en emparassent à leur tour en 635-638 de l’ère vulgaire. Cette période troublée a généré un livre curieux appelé Livre de Zorobabel (du nom de Zorobabel, le gouverneur de la province perse de Yahud au début de la domination perse vers 538 avant l’ère courante). 

Dans ce livre apocalyptique, il est dit que le Messie est un mendiant assis aux portes de Rome ou de Byzance (symboles de la chrétienté) et qu’il défait et refait les pansements recouvrant ses plaies toujours rengrénées. 

Mais un jour viendra où ce Messie caché qui répond au nom évocateur de Menaḥem ben ‘Amiel livrera un ultime combat contre le méchant Armilus (l’empereur byzantin Héraclius), responsable de la mort de Neḥemiah ben Ḥushiel que le Livre de Zorobabel identifie avec la figure tragique du Messie fils de Joseph, le premier Messie destiné à périr un peu avant l’avènement du Messie fils de David.

Nous procéderons donc à une remontée dans le temps pour tenter de comprendre les métamorphoses multiples que traversa l’espérance messianique depuis son apparition vers le VIe siècle avant l’ère vulgaire jusqu’à ses manifestations récentes : les tendances messianiques du Ḥabad ou l’idée selon laquelle l’État d’Israël constituerait une sorte de Messie collectif.

Pour tout renseignement :

Simone : 058 585 7157

Merci de se mettre en conformité avec la législation sanitaire du moment 📌 “À chacun de se doter d'une assurance personnelle, la Mafta n'est pas responsable des dommages survenus au cours de nos activités"

Billets

  • Messies../ Adhérents

    20,00 ₪
  • Messies.../Non-Adhérents

    40,00 ₪

Total

0,00 ₪

Partager cet événement

bottom of page